Fondation A Stichting

Koji Onaka

Lucky Cat

du 4 avril au 26 juin 2016
© Koji Onaka, Tokyo.
Aomori Misawa, 1996, Twin Boat
© Koji Onaka, Tokyo.

Koji Onaka est né en 1960 à Nogata, sur l’île de Kyushu, une île au passé industriel, charbonnages et aciéries, située au sud du Japon. Habité par la découverte des Tales of Tono, il travaille pendant deux années comme métreur pour le producteur d’acier Nippon Steel puis remonte vers Tokyo pour étudier la photographie auprès de Daido Moriyama. Il participe à Image Shop CAMP et fait la connaissance d’artistes tels que Masahisa Fukase, Takuma Nakahira…A partir de 1991, dans la lignée des ukiyo-e (images du monde flottant), des Hokusai manga ou des incontournables livres de photographies japonais, Koji Onaka réalise de multiples éditions, crée ou participe à de nombreux magazines. Ses images sont un savoureux mélange des choses de ce monde. Slow Boat, sa « dernière série de photographies monochromes » (1980-1999) est publiée en 2003. Rééditée en 2008, elle fera connaître son travail en Europe. En 2013, Twin Boat viendra compléter ce voyage au fil de l’eau en noir et blanc. À la fin des années 90, il transforme son labo et s’équipe pour produire des images en couleurs. Photographie et voyage font un, la caméra devient mémoire. À l’encontre d’une entêtante et immédiate géolocalisation, les photographies intemporelles de Koji Onaka, reflets de l’impermanence, sont une douce invitation à une ballade où se juxtaposent, s’entrelacent nos propres images et souvenirs.

L’exposition à la Fondation A Stichting rassemble de nombreuses images monochromes de Koji Onaka extraites de différentes publications ainsi que des images couleurs de My Favorite 21 et une sélection de Lucky Cat, deux livres publiés en 2013.

© Koji Onaka, Tokyo.
Koji Onaka, Long time no see (2011)
© Koji Onaka, Tokyo.
© Koji Onaka, Tokyo.
Okinawa Naha, 1996, Slow Boat
© Koji Onaka, Tokyo.
© Koji Onaka, Tokyo.
Lucky Cat, 2013
© Koji Onaka, Tokyo.
© Koji Onaka, Tokyo.
Miyako, 1961, Umimachi
© Koji Onaka, Tokyo.