Fondation A Stichting

Paolo Gasparini

Latinopolis

du 30 septembre au 16 décembre 2018
© Paolo Gasparini, Courtesy Toluca Editions, Paris
Para verte mejor, América latina, São Paulo, 1972
© Paolo Gasparini, Courtesy Toluca Editions, Paris

Paolo Gasparini (né en 1934 à Gorizia dans le Frioul, en Italie) émigre au Venezuela – La Petite Venise – en 1954. Imprégné d’images de cinéma, il embarque à Gênes avec dans son sac le livre de l’écrivain antifasciste Elio Vittorini, Conversazione in Sicilia. Si ses premiers portraits et autres nombreuses photographies rappellent les images de Paul Strand ou de Walker Evans, Paolo Gasparini va rapidement chercher à explorer les limites de l’image fixe. Littérature, cinéma et photographie n’en finissent pas de s’entrecroiser dans son oeuvre. De 1961 à 1965, il est à Cuba. L’euphorie révolutionnaire est à son apogée. En 1972, Paolo Gasparini publie Para verte mejor América Latina (Pour mieux te voir, Amérique Latine). Dans ce livre, les symboles d’un néolibéralisme économique féroce se heurtent aux icônes politiques de la révolution socialiste. Face à ce conflit des images, ses photographies, autant par leur forme que par leur contenu, deviennent de véritables éclats. Faites de fragments, de brisures, de reflets, d’inversions, elles deviennent images parmi les images. Latinopolis présente un impressionnant fotomural, intitulé El Ángel de la Historia (L’Ange de l’Histoire), réalisé spécialement à l’occasion de cette exposition par l’artiste.

L’exposition de la Fondation A Stichtingest organiséegrâce au soutien de Toluca Fine Art, Paris. Elle coïncide avec la parution du livret, Paolo Gasparini, El Ángel de la Historia (Caracas: Mal de Ojo, 2018).

Commissaires de l’exposition : Jean-Paul Deridder, Alexis Fabry.

© Paolo Gasparini, Courtesy Toluca Editions, Paris
Caracas, 1967-1968
© Paolo Gasparini, Courtesy Toluca Editions, Paris
© Paolo Gasparini, Courtesy Toluca Editions, Paris
Lima, Perú, 1970-1972
© Paolo Gasparini, Courtesy Toluca Editions, Paris
© Paolo Gasparini, Courtesy Toluca Editions, Paris
Rio de Janeiro, 1970-1972
© Paolo Gasparini, Courtesy Toluca Editions, Paris
© Paolo Gasparini, Courtesy Toluca Editions, Paris
Caracas, 1967-1970
© Paolo Gasparini, Courtesy Toluca Editions, Paris
© Paolo Gasparini, Courtesy Toluca Editions, Paris
Miliciano, Trinidad, Cuba, 1961
© Paolo Gasparini, Courtesy Toluca Editions, Paris
© Paolo Gasparini, Courtesy Toluca Editions, Paris
Caracas, 1967-1970
© Paolo Gasparini, Courtesy Toluca Editions, Paris
© Paolo Gasparini, Courtesy Toluca Editions, Paris
México D.F., 1970-1971
© Paolo Gasparini, Courtesy Toluca Editions, Paris
© Paolo Gasparini, Courtesy Toluca Editions, Paris
Managua, Nicaragua, 1970-1972
© Paolo Gasparini, Courtesy Toluca Editions, Paris
Paolo Gasparini, Latinopolis, STFR